Accueil MaternitéGrossesse Serons-nous jamais prêt ?

Serons-nous jamais prêt ?

écrit par Lu 17 novembre 2015

Nous sommes à peine à moins de 30 jours de la naissance prévue de bébé Crevette. Je ne peux pas dire que je suis vraiment anxieuse, bien que malgré tout je me pose beaucoup de questions sur le D-day et les jours d’après. Avant que les choses ne deviennent réellement concrètes, serons-nous prêt à voir nos vies changer ?

Tandis que je vois sur le net, les réseaux sociaux des futures mamans qui attendent avec impatience la venue au monde de leur futur bébé, mais je répète constamment qu’il ne faut pas que le mien arrive trop vite. Si je pouvais je retarderai l’échéance… Mais oui, ce n’est pas possible.

Je sais aujourd’hui que mon bébé peut arriver d’un instant à l’autre. La valise est prête (presque), mais moi pas tout à fait. Je pense que ce sentiment changera une fois que bébé sera là ?

Je sais que notre vie va considérablement changer. Hier une collègue me disait “Tu verras, quand il sera là, tu te demanderas comment tu as pu faire avant“. Toutes les mamans que je suis via les blogs ont l’air de dire que c’est juste du bonheur, que la vie est à jamais chamboulée, mais ce n’est que du bon !

Pour le moment, je n’en suis pas là. Il faut déjà passer l’épreuve de l’accouchement, et là je sais comment je serais. Je sais que dans la douleur, quand quelque chose ne va pas, je peux être très méchante dans mes paroles, et je sais d’avance que Monsieur Lu risque de prendre cher. C’est inévitable. J’aimerai aussi qu’il soit là quand le travail commencera. Je n’ai pas envie de déranger mon entourage.

Pour l’après… Et bien, je ne sais tous simplement pas comment cela va se passer. Je pense que ma peur ou du moins l’idée que je ne soit pas prête vient simplement du fait que tout ce qui est nouveau, ce que je ne connais pas d’avance m’angoisse.

En somme, je pense que mes angoisses sont normales, mais bizarrement ce sentiment de “je ne suis pas prête” est plutôt angoissant et perturbant

Rendez-vous sur Hellocoton !
7 commentaires
0

Vous aimerez peut être

7 commentaires

Emma June 17 novembre 2015 at 17 h 11 min

C’est normal ce sentiment car devenir parent c’est se lancer dans l’inconnu sans filet! Etre parent, c’est génial, fatigant, ca nous change et en même temps pas tant que ca 🙂
Je n’aide pas là? Bref, bon courage pour cette dernière ligne droite et plein de bonheurs à venir.

Répondre
Lu 17 novembre 2015 at 17 h 13 min

Merci

Répondre
P'tite Poulette 18 novembre 2015 at 13 h 00 min

Hey ! Bientôt Maman ma belle 🙂 à ton tour !
Perso, j’étais pleine de contradictions (propre à la grossesse?)… j’avais terriblement hâte d’accoucher, tu sais à quel point ma grossesse a été grrrrrrrrr… et en même temps je ne me sentais pas “prête” physiquement pour l’accouchement, ni “prête” à être maman (sur le papier oui… mais en réalité, ça fout sacrément les j’tons! ^-^). Finalement, quand tu pars à la mater, tout s’enchaîne hyper vite. Tu es pris dans un tourbillon et tu te retrouves très vite avec un petit trésor dans les bras ! (là, tu débranches alors ton cerveau et tout se passe super bien t’en fais pas). Forcément, y’a la fatigue alors tu pleures un peu sans trop savoir pourquoi, mais tu regardes ton joli petit cœur, et tes larmes se transforment en BONHEUR. Plein plein de bisous. Tu vas assurer. P’tite Poulette

Répondre
Lu 19 novembre 2015 at 13 h 32 min

Coucou Poulette 🙂
J’adore toujours te lire aussi bien sur ton blog que dans les commentaires car tu es toujours ultra positif et ça c’est ultra motivant, car malgré les épreuves que tu as vécu tu es toujours à nous pousser vers le haut !!
Je pense que ça se passera bien, mais tout ça me fait sortir de ma zone de confort du coup ça me fait flipper. Il faut dire que dès que je rencontre une nouvelle épreuve dans ma vie, je me ch*** dessus 😀
J’ai toujours été comme ça, malheureusement.
Je te donne des nouvelles dans moins de 4 semaines et te dis comme j’ai affronté tout ça

Bises

Répondre
Estelle maman gère 18 novembre 2015 at 19 h 27 min

Je rejoins la poulette et sur toute ma fin de grossesse j’ai pas arrété de me répeter ” j’ai hâte d’accoucher mais je suis pas prête” . hate que ça se termine car j’en avais concrètement ras le cul d’être enceinte mais je ne me sentais pas prête et Mister B non plus. On en a déduit que personne n’est jamais prêt. Même si j’avais tout prévu, que tout était pret et que s’en était même usant de maintenir cet état de “prétitude” et bien de toute façon tu n’a pas le choix ça finit bien par arriver et tu te laisses porter. Par contre avoir beaucoup préparé les choses m’a permi et me permet encore d’être pas mal en roue libre depuis la naissance. Je ne réfléchie pas trop et tout ce qui n’a pas été prévu forcément, ya des merdes lol.
Donc mon conseil : prépare les choses matériellement, que des trucs superficiel pour te dégager l’esprit une fois que la machine est en route. Après saches que psychologiquement tu ne seras jamaiiiiis prête à te lancer dans le grand bain !
Sur ce je vais raconter mon accouchement sur mon blog 😉 (ps : ne panique pas en le lisant lol).

Répondre
Lu 19 novembre 2015 at 13 h 35 min

Je pense que je ferais tout au feeling.
Tout viendra au moment où il doit venir. Je pense que c’est justement au moment d’anticiper un max qu’on se fou une pression de dingue sur les épaules.
On verra au fur et à mesure des choses 😉
Par contre tu me fais flipper avec ton récit prochain de ton accouchement. Disons que tu ne me rassures pas avant même que je puisse te lire

Répondre
La fin de 9 mois d'aventure... | Le Cocon de Lu 5 janvier 2016 at 14 h 43 min

[…] me le pose sur le ventre, et voilà, notre vie à 3 commence. Même si on se dit que l’on n’est pas prêt et bien là, il n’y a plus le choix, on ne peut pas reculer. Ce petit être que j’ai […]

Répondre

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.