Accueil Vis ma Vie Quand les patrons se jouent de nous

Quand les patrons se jouent de nous

écrit par Lu 25 septembre 2015

Aujourd’hui c’est un peu un article à chaud que j’écris.

Je suis vraiment au fond du seau à gauche. J’ai mal dormi, et j’envisage mal mon avenir.

Crédit : BulleSociale.fr

J’ai rencontré un employeur fin juillet, tout s’est bien passé, il m’a promis de me rappeler quelque soit sa réponse, mais il fallait laisser passer les vacances. A noter, que cet employeur sait que je suis enceinte, et que je ne serais disponible pas avant 5/6 mois.

N’ayant pas de nouvelles (oui je n’aime pas les promesses non tenues) je le rappelle le 1 Septembre. Je tombe sur la messagerie, je laisse un message, et je patiente bien gentillement puisque de toute façon je n’ai pas d’autre choix.

1 semaine plus tard, je reçois un SMS de cette personne pour savoir si nous pouvons nous appeler le soir même vers 20h30. J’acquisse bien évidement.

Je suis retenue pour le poste, l’employeur n’a même pas eu envie de rencontrer d’autres personnes pour me mettre en concurrence, mon profil lui a plus. Il me redit que pour lui le temps que je finisse ma grossesse l’arrange presque puisqu’il y a plusieurs choses à mettre en place. Parfait quoi, le rêve. Nous décidons de nous rencontrer de nous fin Septembre (donc hier) afin que je commence à m’impregnier de mon nouveau boulot, que l’on définisse les horaires, etc…

Me voilà toute heureuse, hier, dans les rues de Bordeaux, gonflée à bloc ! J’arrive à l’heure au rendez-vous, on me fait patienter… Quand c’est enfin mon “tour” je suis toujours guillerette. Mais dans quelques minutes je ne vais pas tarder à déchanter.

Oui oui, quand on commence en disant “Bon j”ai un nouvelle”, en général ça ne sent pas bon, mais pas bon du tout… Et j’ai bien eu raison d’avoir ce sentiment.

Oui parce que les membres de la SCI, lui mettrait la pression pour trouver quelqu’un très rapidement, pour faire rentrer les loyers rapidement, etc… Il est dans l’attente d’une réponse (alors je n’ai pas bien compris si c’est d’une secrétaire ou d’un collaborateur) d’ici 15 jours, maximum 1 mois. Je fais bonne figure mais au fond de moi je suis anéantie ! On me prévient aussi que cela fait seulement depuis ce week-end qu’il est au courant de tout ça… Bref, je ne trouve pas cela cool quand même.

On aurait pu me téléphoner pour m’annoncer tout ça. Ça m’aurait probablement éviter un aller retour pour rien sur Bordeaux ! J’ai malgré tout passé une bonne journée, mais le coup de bâton s’est fait sentir dans la soirée. Plus l’envie de parler, de sourire, je cogite énormément.

Il faut dire que dès que j’ai eu la réponse positive de ce boulot, on a mis la recherche de la nounou en action, on a d’ailleurs trouvé la bonne personne, qui attend justement que je lui donne mes horaires…. Je voyais tout en couleurs pour ma reprise du boulot. Mais aujourd’hui…

  • Il va falloir que j’annonce à ma nounou la mauvaise nouvelle, tout en sachant qu’elle peut me dire bon bah je vais chercher d’autres parents.
  • Je ne sais plus du tout ce que je vais faire à la rentrée. J’ai déjà un boulot, mais je voulais voir ailleurs ce qu’il se passe. Je sais que je suis juste incapable de remettre les pieds dans mon boulot actuel.
  • Je vois la vie en noir, je vois un tunnel interminable.

Je vais pouvoir charger mon plus beau stylo (oui ici on n’a pas d’imprimante) et me lancer dans la réalisation de lettre de motivation. Je pense que ma recherche commence un peu tôt, mais je ne peux pas attendre d’avoir accouché pour me lancer. Je pense que les délais seront trop courts. J’ai besoin d’être rassurée. J’ai besoin de savoir où je vais. J’ai peur, j’ai très peur de mon avenir. Je réfléchis pas mal aux possibilités que je pourrais prendre :

  • Prendre mes congés à la fin de ma maternité
  • Prendre un congé parental (oui mais on gagne 2 cacahouètes..)

J’en sais rien, je sais juste que je n’ai plus la force d’affronter l’environnement de mon boulot actuel, même si j’adore ce que je fais.

J’ai le moral en berne, je me remets à stresser comme une folle. Je ne sais pas si ce que mon ex potentiel patron m’a dit est vrai. Bref, je suis la reine de la cogite !

 

Rendez-vous sur Hellocoton !
2 commentaires
0

Vous aimerez peut être

2 commentaires

Dju Nails 25 septembre 2015 at 10 h 22 min

Je comprends ta déception :/ La prochaine fois, signe une promesse d’embauche sans attendre, comme ça tu as un filet de sécurité et ton futur patron également. Courage dans tes recherches, ne désespères pas !!

Répondre
Lu 25 septembre 2015 at 10 h 24 min

Il était prévu que je lui demande la promesse d’embauche hier. Mais l’histoire a tourné court. Je ne l’ai eu simplement qu’au tel entre juillet et mi septembre. C’était un peu difficile à demàder du coup.
Merci pour ta compassion

Répondre

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.