Accueil Vis ma Vie Pas de place pour un grain de sable

Pas de place pour un grain de sable

écrit par Lu 20 janvier 2017

Ma vie est réglée et rythmée comme du papier à musique. Non pas par envie, mais plutôt par obligation. 

Enfin, ceci est valable principalement en semaine. Pendant 4 jours. 

Le matin, le réveil de Monsieur Lu sonne à 6 heures

Le mien à 6 heures 11 (oui oui 11, très important ☺). 

Si je ne me rendors pas je me lève entre 15 et 18. 

Le temps de la douche, séchage de cheveux, habillage ça nous amène aux alentours de 32/38

Je prépare le sac de ma Crevette et mon sac à gamelle. Sur les coups de 45/50 je me charge des 3 sacs (sac à langer, sac à main, sac à gamelle) je vais faire chauffer la voiture. Si j’ai un peu d’avance, je fais chauffer mes fesses devant la cheminée et je regarde ce qu’il s’est passé sur Instagram durant la nuit. 

Puis vers 50/55 je vais réveiller mon petit Chat. Il dort, il ronfle (par moment). Je déteste devoir le réveiller. Il ne bronche jamais. Il me regarde, enfoui sa tête dans le matelas, plusieurs fois, s’étire. Puis je lui mets son manteau (bonnet et écharpe en fonction de la saison). La nounou se chargera de l’habiller plus tard dans la matinée. 

Entre 6 heures 55 et 7 heures on décolle. 

Aux environs 7 heures 03 et 7 heures 06 on est chez “Nanou” (c’est comme ça qu’elle se fait appeler). Oui j’ai la chance je n’habite qu’à quelques minutes de notre nounou. Les dernières recommandations, un check-up de la soirée et/ou de la nuit et me voilà repartie entre 10 et 14

J’arrive à la gare sur les coups de 18/20. Je ne mets “que” 8 minutes. Quand tout se passe bien. 

Le train arrive (si aucun retard) à 27 (très rarement ponctuel). J’arrive à Bordeaux – normalement à 7 heures 55 mais soyons honnêtes c’est plus souvent à 8 heures voire 8:05. 

Je prends le tram entre 03/06. Tout dépend de la fréquence, de l’affluence, du trafic. Je mets exactement 13 minutes pour arriver à destination. Ce qui fait que je peux arriver entre 8:20 et 8:30

J’embauche à 9 heures 😣. Alors je profite de ce temps disponible pour refaire le monde avec une collègue qui a déjà embauchée. J’attends 8 heures 45/50 pour badger. Et c’est parti, la journée de boulot peut commencer. 

Le soir je fini à 18:30. Impossible de finir plus tard. De toute façon je ne laisse pas le choix. Je suis sortie entre 18:30 et 18:32

Un tram à 18:32 ou 18:36 (en fonction de si je suis sortie trop tard). 13 minutes plus tard je suis à la gare soit entre 18 heures 45 et 18 heures 52. 

18 heures 55, le train part (toujours dans le meilleur des cas). 

19 heures 35 je suis à la maison. 

Entre 19:37 et 19:45 je nourris mon fils. Et on dine nous aussi. 

20 heures 15 / 20 heures 30. Je le change. En pyj. Une chanson. Au lit. 

Et pour nous, ça sera entre 22 heures et 22:15. 

Et ainsi de suite. 

En journée, le midi, je m’en fiche si je ne finis pas à l’heure, mais le soir il est hors de question que je n’arrive pas à temps pour voir mon fils. Non non c’est impensable. 

Bien sûr, ce scénario ce déroule dans le meilleur des cas. Bien sûr, les trains ont déjà eu de retard. Bien sûr, il m’est arrivé de ne pas lui donner à manger, ni de le coucher. Mais au quotidien je m’efforce de poursuivre cette course contre la montre. 

Je suis celle qui court (au sens propre)à perdre haleine tous les soirs. Je suis celle qui court après de précieuses minutes tous les jours. 

Cependant, le matin je suis moins pressée, en revanche le soir c’est immuable je DOIS partir à l’heure et désolée pour les collègues que j’abandonne de la minute à seconde. Je n’aime pas ça quand même. Mais quand on n’a pas le choix, ya pas le choix. 

Rendez-vous sur Hellocoton !
4 commentaires
0

Vous aimerez peut être

4 commentaires

Entrelescailloux 21 janvier 2017 at 15 h 00 min

Nous aussi c’est millimétré mais on se partage soit je suis de matin donc c’est papa qui gère et le soir je récupère tout le monde soit je suis de soir donc je dépose la petite à 11h30 chez la nounou et lui récupéré tout le monde à 18h30 (grand à la garderie école et petite chez la nounou).

Répondre
Lu 24 janvier 2017 at 7 h 36 min

Le matin c’est moi parce que je pars plus tard que Monsieur. Et le soir c’est lui qui va le chercher parce qu’il arrive beaucoup plus tôt que moi.

Répondre
T'es pas fatiguée, toi, t'es une maman! | Le Cocon de Lu 28 mars 2017 at 6 h 56 min

[…] avais parlé ici, j’ai un bon rythme au boulot, levée 6 heures couchée 22 heures. Bon tu risques de me dire […]

Répondre
Lucie, blogueuse et working mum à la fois ! | On se COORGANIZ ! 22 mai 2017 at 11 h 05 min

[…] Lucie : Depuis 1 an, je travaille sur Bordeaux. Je me lève à 6 heures, à 7 heures je dépose le petit chez sa nounou, à 7h30 je suis dans le train, à 8 heures je suis à Bordeaux et à 8h30 je suis sur mon lieu de travail mais je ne commence qu’à 9 heures. Tout est réglé comme sur du papier à musique. J’en avais d’ailleurs fait un article (lien ici) […]

Répondre

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.