Accueil Vis ma Vie Non mais oui…

Non mais oui…

écrit par Lu 11 avril 2016

Ou l’indécision, ou encore l’impression d’être la roue de secours… Cette dernière expression est typiquement mon sentiment quand il m’a rappelé… 1 mois après.

Retour en arrière.

Il y a 1 mois j’ai passé 3 entretiens avec 2 employeurs différents. Les 2 postes étant sur Bordeaux même, et plus précisément dans l’ultra-centre.

Premier entretien. Gros cabinet (5 médecins – entre 6 et 10 secrétaires). Le contact semble bien passer, j’essaie de paraître détendue… Je pars sur un bon sentiment, je suis plutôt positive. 4-5 jours plus tard, je reçois un mail me disant que je ne suis pas retenue et qu’ils préfèrent prendre une personne qui est actuellement en CDD et qui habite Bordeaux… Soit. La claque, d’autant plus qu’une de leur secrétaire habite par chez moi. Va comprendre.

Second entretien. Cabinet en cours de restructuration. Un des médecin souhaite avoir sa secrétaire afin de pouvoir mettre en place les choses qu’il veut. Le contact est bon, on rigole bien, il veut me revoir la semaine d’après pour un entretien “technique”. Je ne pars pas de là bas négativement. Tout s’est extrêmement bien passé, contact, mise en situation, entretien, etc… C’était un vendredi, on me dit que l’on me donne la réponse le Lundi. Je fais en sorte de mettre mon portable sur le coin de table où je capte (oui j’habite dans un endroit où le réseau est pourri…). Je crois que j’ai du sécher sur place… Quand qu’un me téléphonais je faisais en sorte d’abréger la discussion, histoire de ne pas monopoliser la ligne. Le soir venu, aucune nouvelle. Le mardi, je prend mon courage à deux mains, l’appelle et lui laisse un message “Bonjour, c’est Lu, je vous rappelle concernant l’entretien, vous deviez me donner une réponse lundi, mais aux vues de votre silence, je pense que je n’ai pas été retenue et que vous ne savez pas comment me l’annoncer. N’hésitez pas à me tenir au courant.” Le mardi passe, toujours pas de nouvelles. Mercredi, je ne crois plus en rien, mais dans la soirée je reçois un sms qui me dit “Bonsoir, je vous rappelle demain. Veuillez m’excuser pour ce petit délai supplémentaire. Cordialement“. Le jeudi, vers 19 heures, j’ai reçu ma fameuse réponse :

  • Bonsoir, donc je vous demande de m’excuser pour ce délai, mais le choix n’a pas été facile, mais vous n’avez pas été retenue. En fait vous ne correspondez au profil recherché, ni d’un point de vue relationnel.
  • Bon d’accord très bien, bonne soirée.
  • Je vous souhaite du courage dans vos recherches,
  • Ouais, ouais c’est ça… blablabla allez salut

Genre… Je ne correspond pas au profil recherché ? Bien alors pourquoi tu me fais venir 2 fois ? Tout en sachant que la première fois c’était pour voir si le contact passait, etc… Le relationnel ne va pas ? Bon alors pourquoi tu t’es tapé des barres ? Je ne t’ai pas insulté ? Je n’ai pas été grossière ? Alors, tu me la pond ta vraie excuse ?! Simplement qu’il te fallait une raison de me dire que ce n’était pas moi. Tu sais je ne suis pas bête et je peux entendre les choses, mais me pondre des choses qui ne collent pas du tout avec la situation que j’ai vécu, alors là, non ça ne je peux pas l’accepter…

Encore, un coup dur, mais au fond de moi je savais que je ne serais pas prise pour ce poste là. Bien avant de passer le premier entretien. Tu le sens comment toi, l’employeur qui te dis “Bien on se voit en entretien le 24 mars, pour une prise de poste mi-avril” et 1 semaine après il te rappelle en te disant “Est-ce que vous voudriez venir plus tôt parce que probablement que le poste sera à prendre début avril“… Déjà ça, commence mal… Enfin c’est mon point de vue.

Je n’ai plus de piste, enfin si, il faudrait que j’appelle un contact qui pourrait me prendre pour un rempla fin mai début juin. J’ai procrastiné sur ce coup là. et heureusement…

Second Round

Tu te souviens de mon premier entretien, où on préférait prendre quelqu’un qui habite Bordeaux ? Oui ? Et bien ils m’ont recontacté. Figure toi, que la nana qu’ils avaient embauché, n’a pas donné suite. Du coup, ils se sont retrouvés le bec dans l’eau, et qui est-ce qu’ils ont rappelés ? Bibi… La bonne poire.

Vous êtes toujours intéressée ?

Je dois avouer que quand j’ai reçu ce mail, avec cette question, je me suis vraiment demandé pour qui ils me prenaient… Non mais attend, on te dit non et on revient ventre à terre parce qu’ils ont misé sur le mauvais cheval ? Je l’ai dans un premier temps plutôt mal pris. Je ne voulais pas y répondre de suite, et puis j’ai vite succombé. J’ai répondu, le lendemain on s’appelait, et le surlendemain, j’avais ma promesse d’embauche.

Je commence le poste le 9 mai… Autrement dit mon congé parental aura été de courte durée…

Rendez-vous sur Hellocoton !
3 commentaires
0

Vous aimerez peut être

3 commentaires

Et puis il a fallu que je démissionne | Le Cocon de Lu 14 avril 2016 at 8 h 07 min

[…] que je reprend le chemin du boulot le 9 mai, il a bien fallu que je pose ma démission à mon employeur. Chose que je redoutais […]

Répondre
barbara verhaege (@SheKnitsAndMore) 16 avril 2016 at 12 h 55 min

he bien c’est arrivé dans mon bureau récemment, on a embauché quelqu’un qui ne correspondait pas du tout, normal vu qu’elle a été embauchée pour de mauvaises raisons; bref; elle n’est restée que deux mois et là on s’apprête à embaucher quelqu’un d’autre qui avait déjà postulé la fois précédente et qui est toujours disponible … pas facile, à la fois quand on cherche du boulot mais aussi en tant qu’employeur, c’est dur aussi de se rendre compte qu’on a misé sur “le mauvais cheval” mdrrrrr !!! mais félicitations pour ton boulot !!

Répondre
La reprise | Le Cocon de Lu 28 août 2017 at 12 h 08 min

[…] ma part, c’était des vacances très attendues puisque je n’en avais pas eu depuis mai 2016… un peu moins d’un an et demi, en somme. Les semaines avant les-dites vacances étaient […]

Répondre

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.