Accueil MaternitéBébé/Enfant Mise en place de l’autorité 

Mise en place de l’autorité 

écrit par Lu 19 septembre 2016

Que c’est difficile de se faire entendre mais surtout comprendre par nos bébés. 

Ça y est. Ce n’est plus un nourisson qui dépend entièrement de nous. Crevette se déplace, découvre, touche, observe en fonction de ses besoins et de son rythme. 

Depuis 2/3 semaines, on lui dit non ! 

Non, quand il se retourne comme une crêpe sur la table à langer et que la couche n’est toujours pas accrochée 😑

Non, quand il se contorsione, toujours sur la même table à langer, pour attraper le paquet de lingettes ou encore m’empêchant de lui agrafer son pyjama dans le dos. 

Non, quand il touche la poubelle prête à sortir. 

Enfin, bref. En ce moment, c’est un festival de NON. Bien évidement, il n’écoute pas – ou alors ne comprends pas. Il entend qu’on lui parle, se retourne, et te regarde avec son plus beau sourire (et continues bien sur) 😡 Alors, tu prends sur toi, tu essaies de rester sur “ta fermeté” et tu continues à froncer les sourcils (alors qu’à l’intérieur de toi tu n’as qu’une envie rigoler avec lui). Ou alors, parce que oui Monsieur réagit de 2 façons, il se met à pleurer

Est-ce qu’il comprend le non ? Est-ce que c’est simplement parce qu’il est fatigué (s’en suit ensuite un comportement qui ne laisse pas de doute “il est fatigué”)

Combien de temps devrons-nous lutter et insister avant qu’il ne comprenne vraiment ces interdictions ? Est-ce qu’il a déjà assimilé mais qu’il est simplement en train de nous tester ? 

J’en sais rien. On continue, on résiste, mais on commence à devenir chèvre. 

Et toi , ça a mis longtemps cette mise en place de l’autorité ?

Rendez-vous sur Hellocoton !
5 commentaires
0

Vous aimerez peut être

5 commentaires

Mon Joli Coeur 19 septembre 2016 at 8 h 27 min

Ici aussi on n’arrête pas de dire “NON” à notre fils… S’est devient même épuisant de devoir le répéter à longueur de journée… Je pense qu’il comprend très bien qu’il n’a pas le droit de faire certaines choses (ouvrir les placards et sortir ce qu’il y a à l’intérieur, vider sa commode de vêtements, toucher certaines choses etc..) Je suis sûre qu’il sait très bien quand il fait une bêtise, mais il recommence sans cesse la même chose (en nous regardant avec son plus grand sourire bien sûr), comme pour nous tester en permanence. Il faut rester ferme, quand c’est “non” c’est “non”. Mais ce n’est pas simple car il n’écoute rien… :-/ Notre Petit Cœur va avoir deux ans, est-ce le fameux “terrible two” dont on entend beaucoup parler qui commence ? Je ne sais pas, mais j’aimerais qu’il nous obéisse davantage…

Répondre
Lu 30 septembre 2016 at 16 h 04 min

Oui d’autant que le tien est plus grand. Je pense effectivement qu’il comprend tout comme le mien malgré tout. Bref. Faut prendre son mal en patience

Répondre
Estelle maman gère 19 septembre 2016 at 11 h 52 min

ici on me disait que “stop” marchait mieux que non donc on alterne mais … sans succès lol. On a tout testé le non/stop calme, le non/stop fort, les gros yeux voir la maman qui pète littéralement un cable et ya rien à faire. Je pensais que l’intonation avait rapidement de l’impact mais j’ai été bien naive ou j’ai oublié de mon expérience passé avec des enfants en bas âge. Bref on nous a conseillé d’avoir le moins d’interdit possible mais le peu qu’on met on s’y tient. Et ce qui marche mieux c’est de dire non puis d’attirer l’attention sur autre chose car concrètement ils sont pas capable de passer à autre chose d’eux même et on tourne en boucle sur les mêmes bétises. Attend qu’il se mette debout tu vas voir :p

Répondre
charlotte 24 septembre 2016 at 13 h 38 min

L’autorité ???? mouahaha tu verras c’est une chose mis à mal tout le temps et à tous âges, je suis pourtant sévère et stricte mais mon fils me défie tous les jours sans cesse.

Répondre
Lu 30 septembre 2016 at 16 h 01 min

Ça s’annonce plutôt difficile alors

Répondre

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.