Accueil MaternitéGrossesse Je n’allaiterai pas mon bébé

Je n’allaiterai pas mon bébé

écrit par Lu 18 septembre 2015
allaitement biberon

Et ce n’est pas pour autant que je serais une mauvaise mère. Je ne veux pas allaiter car je n’ai pas envie de devenir “esclave” de mon enfant. Le mot peu paraître fort pour certaine, mais c’est réellement mon ressenti. J’ai surtout envie que Monsieur Lu puisse lui aussi être impliqué dans le début de la vie de son fils.

allaitement biberon

Je veux qu’il soit impliqué car il le dit lui même, pour le moment, il ne se rend pas bien compte des choses. Il me voit me transformer, mais pour lui tout est encore abstrait.

Je choisirai donc, dès les premières minutes de vie de notre enfant, les biberons. De cette façon tout le monde pourra nourrir ce nouveau né (non pas seulement Papa et Maman, mais les papis, les mamies, les taties, les tontons…). Ainsi, je saurai exactement ce que ce petit être aura pris, je n’aurai pas à me poser la question de savoir si j’ai assez de lait à lui donner, si ma lactation s’est faite, etc.

Je ne juge pas celles qui allaitent, chacune ses choix, cela fait un moment que je sais que le jour où j’aurai un enfant je lui donnerai le bib.

Je sais qu’en faisant cela je prive mon enfant des anticorps que mon lait pourrait lui procurer.

C’est, en mon sens, tellement plus simple, et moins de prise de tête.

Mon choix est fait, et je ne pense pas changer d’avis de si tôt.

 

Rendez-vous sur Hellocoton !
13 commentaires
0

Vous aimerez peut être

13 commentaires

Damanne 18 septembre 2015 at 9 h 20 min

C’est bien que tu te sois pose la question. Pour ma part j’étais catégorique comme toi pendant ma grossesse et finalement j’allaite et plus le temps passe et plus j’apprécie. Il y a un “truc” qui se passe. Pourtant oui c’est contraignant. En revanche tu risques de te poser quand même quelques questions avec le bib : est ce que je peux lui donner plus/moins ? Que faire s’il ne tolère pas bien le lait ? Mais 100% d’accord avec toi pour pouvoir passer le relais pour donner le bib, un peu de repos pour maman !

Répondre
Lu 18 septembre 2015 at 9 h 32 min

Coucou 🙂
Je ferais bien pour l’intolérance au lait, il me semble que ma mère m’a dit que moi même j’en ai fait une… Bon elle a trouvé de quoi me nourrir, mais ça malheureusement on ne nous fournit pas le mode d’emploi avant la naissance 😉

Répondre
Damanne 18 septembre 2015 at 11 h 14 min

C’est pour cette raison que je l’ai fait (et aussi parce que c’était un petit bebe) : je ne supportais pas le lait… et ça peut vite devenir galère pour les parents. Intolerance ou allergie, je n’ai pas voulu tenter le diable dès la naissance, je verrai à la fin de l’allaitement d’ici quelques semaines.

Répondre
Floriane 18 septembre 2015 at 16 h 55 min

Ahahahah comme je pensais comme toi !!! et tu le sais bien ma belle.
Comme j’ai changé d’avis et Ca tu le sais aussi… En effet, c’est tellement moins contraignant d’allaiter !! Rien à laver, rien a mesurer ni calculer. Je n’ai jamais note les tétées ni combien de temps elles ont durer. Tout a feeling et tout a fonctionné sur des roulettes directement !!!
L’allaitement est je pense qu’une question de confiance en soi que ce soit pr le démarrage, pour la tetee mais aussi pour le fait d’être la seule a Gerer Ca la nuit ! Papa s’implique du coup d’autant plus la journee pour plein de chose (bébé, taches ménagères ou autres). Mais je comprends ton choix !

Répondre
Lu 23 septembre 2015 at 16 h 18 min

Oui je sais que tu as longtemps voulu donner le bib et qu’au quasi dernier moment tu t’es décidée à allaiter.
Oui mais je pense que moi choix restera inchangé.
Je ne sais pas si on peut parler confiance en soit, je pense plus que c’est une décision qui appartient ç chacune.

Répondre
Pedrero coralie 18 septembre 2015 at 20 h 58 min

Perso je suis pour l’allaitement mais chacun son avis après je pense que tu as des idées assez arrêtés et plutôt fausse sur l’allaitement. J’ai alletee mes 3 premiers et je compte faire pareil avec la quatrième, je donne même le surplus au service de lactation de l’hôpital pour les services néonatale et autres. Le fait d’allaiter n’empêche pas ton homme de participer suffit juste de tirer son lait et cela ne prends pas beaucoup plus de temps que de préparer un biberon, et puis il y a les bains les temps d’éveil. … Autre avantage d’allaiter c’est du tout près en permanence à température idéale et pleins de vertus bienfaisantes pour babychou. Outre le coût d’une boîte de lait que tu économise encore faut il que le lait soit convenablement toléré par bébé, que tu dois stereliser convenablement…et bien sûr le risque d’obésité à l’avenir qui est accru avec le lait industriel.

Répondre
Lu 18 septembre 2015 at 21 h 08 min

C’est bien ce que je dis. Ce n’est que mon avis… Et c’est le tien aussi.
Je n’ai tout simplement pas l’envie ni l’intention d’allaiter je pense que je ne peux pas être critiquée pour mon choix. Je ne suis pas la seule maman à donner des bibs. Pour ce qui est de l’obésité je n’ai pas été allaitée et je te rassure je suis loiiinnnn d’être obèse. Faire chauffer un bib ne dure pas non plus 3 plombes 😉
Ensuite je ne compte pas stériliser je considère que ça ne sert à rien vu que bébé va ramasser tout ce quo traine ^^
Bon courage pour la suite de tes maternités

Répondre
Veux pas ! 19 septembre 2015 at 22 h 41 min

J’avais écrit un article sur ce sujet. Avec les mêmes envies que toi. Mon bébé a été nourri au biberon mais avec autant d’amour que si je l’avais allaité. Aujourd’hui à 2ans, elle se porte comme un charme, et je ne regrette pas mon choix 🙂 Bonne grossesse !

Répondre
Lu 23 septembre 2015 at 16 h 15 min

Bonjour,

Merci pour ton commentaire positif. A dire vrai je ne me pose pas de question quant à la manière de l’allaitement de mon enfant, mon choix est clair, net et précis.
Avoir des commentaires comme le tien fait chaud au coeur

Répondre
Charlotte 23 septembre 2015 at 9 h 45 min

Je n’ai pas allaité et je ne regrette pas. J’ai fait la tétée d’accueil que je te conseille cependant c’est une façon de créer un premier moment avec ton bébé.
Si j’ai un numéro 2 je pense que j’essayerais d’allaiter un mois par exemple. Mais si j’y arrive pas, pas de soucis. Je vois pas cela comme essentiel. Mon bébé non allaité a été malade deux fois en deux ans une otite et une gastro.

Répondre
Lu 23 septembre 2015 at 12 h 32 min

Je te remercie pour ton commentaire !
Je ne pense pas faire la têtée de bienvenue, non pas que je n’ai pas envie que mon enfant touche mon sein, juste que je n’en ressens pas le besoin et que cela ne fait pas partie de ce que j’envisage pour bébé.
Je ne pense pas qu’il y ait corrélation entre le fait d’allaiter et le fait qu’en bébé/enfant soit malade.
😉

Répondre
Biberons anti-colique MAM | Le Cocon de Lu 28 janvier 2016 at 11 h 27 min

[…] d’un précédent billet, j’expliquais pourquoi je n’allaiterais pas mon enfant. Alors au moment de choisir les biberons qui permettrait de nourrir Crevette, la question ne […]

Répondre
Chamallow Addict 30 janvier 2016 at 20 h 52 min

L’avantage c’est de faire comme on le sent. Pour bébé1 je voulais à tout prix allaiter, bref tout a merdé, j’ai abandonné à quelques jours. Pour bébé2 c’était évident que le bib serait la solution. Bon si jamais l’allaitement marchait ça aurait été bien mais sans plus. Et au final ça fait 4 mois 1/2 et c’est vraiment top ! Bébé est très bien rythmé, on lui a donné aussi des bib de mon lait dès la maternité. Et franchement je peux partir et laisser bébé avec papa, à la crèche et il prend son bib (plus ou moins bien). Ce qui demande un peu d’organisation c’est de tirer le lait et préparer les sachets avec les dates et la durée de conservation pour la personne qui le garde. Mais en dehors de ça j’ai gagné en liberté !! Quand bébé à faim, quand il pleure, hop j’ai tout sous la main, pas de poudre, de mesure, de bain marie ! Le rêve !! Alors comme quoi on peut changer d’avis 😉 En tout cas félicitations et belle vie à tout petit coeur !

Répondre

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.