Accueil Maternité IL n’est pas un poupon !

IL n’est pas un poupon !

écrit par Lu 11 janvier 2016

Je pense que l’on se retrouvera toutes plus ou moins dans cet article. Qu’on le veuille ou non, un jour après la naissance de ton petit bébé d’amour, tout le monde vient chez toi pour voir la merveille. Ou alors tu es invitée à droite à gauche (toujours dans le même but). Tout ce passe pour le mieux. Tu te surprends toi même d’être contente que tout ce monde veuille découvrir la chair de ta chair, même si au fond tu n’as qu’une envie c’est de rester bloquée au creux de ton lit, et de limite envoyer bouler tout le monde tellement tu veux du repos.

Chez nous, les visites à la maison ont durées 2/3 semaines. Oui, il y a eu les fêtes entre temps donc il en est passé du monde, et dans le même sens on a pas mal bougés (Noël, Famille oblige…)

Petit Loulou, vient de naître et tout le monde (ou presque) veut le prendre. En général les hommes s’en foutent comme de leur première carie, mais les femmes c’est une autre histoire. Je ne suis absolument pas réfractaire à laisser ma Crevette à quelques paires de bras, loin de la, et au contraire. Je ne suis pas une maman louve. Je pense qu’il ne faut pas que Crevette reste tout le temps avec moi, et que si d’autres bras peuvent me relayer ce n’est pas mal non plus. Oui, sauf que par bras, j’entends un minimum de respect, vis à vis de Paul et moi même.

J’aime laisser mon petit Chat, quand une personne me demande s’il peut le prendre.
J’aime laisser mon petit Chat quand j’ai décidé et proposé à une personne si elle veut le prendre.

J’estime que c’est tout à fait normal. C’est mon bébé, il vient de naître, il y a ce cordon (certes invisible) toujours présent entre nous. On se connait a peine, je ne connais pas ses réactions, il ne me connait que par mon odeur. Trop de stimulation pour ce être tout petit doit sérieusement le perturber. Alors oui, j’aime “décider” à qui confier mon bébé, et surtout il faut que j’en ai envie. Enfin cela dit, je ne refuse pas le droit de porter Paul à quelqu’un qui me le demande.

Sauf que…

Bien oui, tout n’est pas tout rose, puisqu’il y a des personnes, qui porte ton rejeton (car tu leur as proposé) et qui juge bon de le refourguer de bras en bras à d’autres personnes, sans te demander ton avis. Limite ils s’en tapent le coquillard de ton consentement. Et tu veux que je te dise ? Ça me fait hisser les poils sur les bras et grincer des dents. Et tu sais pourquoi ? Car je trouve cela très irrespectueux de leur part. Ma Crevette n’est pas un jouet que l’on va laisser à des gamins de moins de 10 ans. Ma crevette n’est pas un bout de viande que l’on se refile parce que ça risque de faire plaisir à la future paire de bras (si tant et si bien que cette personne aie envie de porter Loulou dans ses bras).

Et là tu ronges ton frein, tu ne dis rien, tu es un peu prise au dépourvu, quand tu t’entends balancer un “Oui, enfin ce n’est pas une poupée, ce n’est pas un poupon” “Oui, mais c’était pour que Bidule (- de 10 ans) puisse faire une photo avec“. Hum, Hum… Comprend qui veut comprendre, mais tu n’as qu’une envie c’est de te jeter sur ton bébé et de le caler contre ton cœur de maman et le rassurer en lui disant que ce n’est pas grave, que tu es là.

Je suis peut-être excessive dans ma réaction, non ? Tu en pense quoi ?

Tu veux que je te parles aussi du moment où Crevette ne réussissait pas à dormir car il devait sentir que j’étais “trop calme intérieurement :D” et que forcément, ça tombe pendant le repas ? J’étais sur le canapé tranquille avec Paul, il venait de s’endormir sur mon épaule. Monsieur Lu me dit “Ma chérie, je fini et je te relaye pour que tu puisses manger“, ok pas de soucis. Vas y cher lecteur, je te le donne en mille. Une personne s’est dépêchée de finir son assiette, “C’est bon Lu, j’ai fini, j’arrive” Oo Are you kidding me ? “Heu non, mais c’est bon Monsieur Lu a dit qu’il prendrait le relais.” “J’ai fini, vas y, va à table” Ah ok, je ne savais pas que l’on me bafouait de mes droits de mère. Et Monsieur Lu qui n’a rien dit. C’est typiquement le genre de comportement qui me fout des boutons ! Et tu sais quoi ? J’étais tellement énervée que je n’avais plus faim, et j’avais la boule au ventre et dans la gorge (je voulais crier).

Ce n’est pas facile de composer avec ses proches. Surtout quand ce sont “des personnes sensibles” a qui on ne peut rien dire de peur de s’engueuler avec (c’est pour Chéri ça). Mais un jour si ça me prend, que la personne soit sensible ou pas, le fond de ma pensée risque d’être clairement énoncée…

Rendez-vous sur Hellocoton !
4 commentaires
0

Vous aimerez peut être

4 commentaires

Veux pas ! 11 janvier 2016 at 18 h 33 min

J’ai connu ça avec mon beau-père qui prenait beaucoup d’initiatives. J’ai fini par lui dire les choses. Et maintenant il fait plus gaffe. Mais j’ai mis du temps, c’est pas facile… Bon courage, je suis sûre que tu vas y arriver !

Répondre
Miettes de vie 23 février 2016 at 14 h 01 min

Ah moi je connais ça avec ma belle mère et ce depuis avant que mon MiniDino ne naisse … Les réflexions en tout genre sur ou et la manière d’accoucher (et ce dans le dos de son fils bien sur), aucun cadeaux pour le mini pour la maison. Elle a juste fait une chambre entière pour le petit chez elle … avant que je ne puisse faire la mienne (et comme on galérait un peu niveau sous ce sont mes parents qui ont offert la chambre).

Et une fois né, je crois qu’elle s’est permit trop de choses … Genre je le vois pour la première fois, je te demande pas comment l’accouchement s’est passé (j’ai eu une épisiotomie), ni bonjour ni rien … Et je te prend le petit des bras. Il avait a peine deux semaines … Meme ma propre mere ne s’est jamais permi ça. Et il y a eu beaucoup beaucoup de cas ou la belle mere m’a fait ce genre de chose. Du chantage, du pouponnage comme si c’était son propre bébé … je pars dans un coin seule et je le garde …Elle ne jouait pas avec lui rien … Elle m’a bloqué dans une chambre une fois pendant que j’essayais de calmer mon fils, dans le seul but de le porter …

Et a noel ce fut le pompom, elle a fait une scene en criant disant que c’était du n’importe quoi notre réaction .. qu’elle avait totalement le droit de le prendre quand ca lui chantait etc … genre c’est un animal . et encore meme mes chats on demande ..

Et depuis et bien elle ne parle plus a son fils, ni a moi … disant que c’est nous qui interdisons pleins de choses, que l’on ne veut pas qu’elle voit le petit etc … Enfin et y a encore pleins d’autres choses mais bon je vais pas tout raconter non plus xd

Alors je vois très bien la situation ..
Je trouve que la moindre des choses c’est de demander la permission. Notre enfant n’est pas comme tu dis un poupon ou un animal. Et l’on se doit de respecter la mere et le pere aussi …
Je pense que si ma belle mère avait juste eu du respect pour ce que l’on demandait et qu’elle avait demandé la permission, a l’heure d’aujourd’hui elle verrait son petit fils lol

Répondre
unemamanparmidautres 18 août 2016 at 21 h 34 min

Ton article me parle beaucoup, surtout en ce moment!

Tu passes pour une mere excessive quand tu veux un minimum qu’on respecte ton enfant/ta façon de faire avec Lui, les gens (surtout les proches, ça serait trop facile si c’étaient des étrangers!) te lancent en pleine figure des réflexions du genre : “faut pas l’enfermer dans une bulle stérile hein” quand ils font quelque chose qui te déplaît (comme embrasser ton enfant sur la bouche…C’est du vécu!)

Beaucoup ne se mettent pas à ta place, ne cherchent pas à comprendre ce que tu ressens, la fatigue, les émotions, les doutes, les bouleversements, et c’est énervant, épuisant à force. Puis je crois que, comme pour un paquet de Mamans, dès que ça touche de trop près ton enfant, tu sors les dents (ou tu les serres mais ça ne dure qu’un temps!)

Les “joies” de la maternité 😉

Répondre
Lu 19 août 2016 at 10 h 11 min

C’est exactement ça. Enfin ça va mieux maintenant, mis à part ma belle mère… Mais je pense que elle; je ne pourrais pas la changer (d’ailleurs c’est d’elle dont je parle dans l’article…)

Répondre

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.