Accueil Vis ma Vie Bon, bien après réflexion je ne reviens pas de suite

Bon, bien après réflexion je ne reviens pas de suite

écrit par Lu 7 mars 2016

Oui oui oui, j’ai décidé de prolonger un peu ma vie dans ma petite bulle avec mon bébé.

A vrai dire, cette décision j’aurai du la prendre depuis bien longtemps, mais comme on dit trop bon, trop con… Oui c’est tout moi ça.

Aujourd’hui j’aurai du retrouver le chemin du travail, sauf que le mois dernier j’ai annoncé à mon employeur que je ne reviendrais pas de sitôt puisque je prends un congé parental. Il est tombé un peu de haut, car il attendait avec impatience mon retourAhahahah, et bien non ! Tu vas pouvoir m’attendre encore un peu plus !

Pourquoi j’ai pris cette décision ?

Soyons clair ce n’est tout bonnement pas pour une question pécuniaire390 €… Oui, c’est la somme bien grassouillette que verse la CAF. A cela, si tu as un peu de chance tu peux percevoir le complément familial qui lui s’élève à environ 90 €

J’en ai marre ! Là où je bosse, je suis un véritable esclave (bof, tu me diras comme partout). Mon boss n’a aucune considération pour son personnel. A dire vrai, nous ne sommes que 2. Je bosses dans une TPE. Tant que je n’étais pas maman, ou du moins pas en devenir, ça ne me dérangeais pas trop. Enfin si! Mais disons que je m’en accommodais. C’était mon premier “vrai” emploi, donc forcément au début tu dis oui à tout, et au final tu te rends compte que tu te fais bouffer, mais c’est trop tard pour faire marche arrière. En gros :

  • Je ne connais pas mes congés en avance. Au mieux on m’en informe 2 mois avant. Oui c’est mon employeur qui décide pour nous, on n’a pas notre mot à dire.
  • Mes jours de boulot peuvent changer du jour au lendemain.
  • Je fais des heures supplémentaires à tir larigot… On me promet que je vais les récupérer sauf que j’attends, j’attends, j’attends, et on fini par me dire “Ah mais Lu, vous en avez trop, je ne peux pas vous les faire rattraper, vous en avez cumulé trop, je vais vous les payer…” Bof, pour payer des impôts dessus, ça ne m’intéresse guère, et puis si tu avais voulu vraiment me faire récupérer mes heures tu aurais embauché quelqu’un, hein ? Et, tu peux comprendre que je préfère me reposer car à courir à droite à gauche ça fatigue au bout d’un moment ? Non tu ne comprends pas…Hum
  • J’en ai marre que l’on me parle comme de la merde, et d’autant plus devant les clients. Quand ces derniers partent et qu’ils vous disent “Je ne sais pas comment vous faites pour le supporter… Vous avez du courage” Oui je sais, ça fait 4 ans que je le pratique…
  • C’est un véritable moulin ! J’ai formé je ne sais combien de personne, mais personne ne reste. Soit mon futur collègue ne s’entend pas ou ne supporte pas mon patron, soit mon patron trouve que la personne est trop molle, ou a trop de répondant. Bref, il lui faut un vrai mouton. Et à chaque fois que mes ex-futurs collègues partent, ils me disent “Tu es une warrior pour rester et le supporter…
  • A la fin, (avant mon arrêt maladie, pendant ma grossesse) c’était “Dring (le téléphone sonne) Lu, vous pouvez demander à Bidule si il peut faire tel chose” “Bah vous ne pouvez pas le faire directement plutôt que de me téléphoner à moi ? ” “A non parce que sinon je perds du temps” “Oui bien sur c’est bien connu, moi je me tourne les pouces ? C’est tellement plus simple si vous appelez directement comme ça vous poserez les bonnes questions“… Quand je te dis que je suis esclave…
  • Un jour par semaine, mon patron ne travaille pas, et nous sommes contraint à une permanence téléphonique dans l’entreprise. Quand tu as besoin de prendre quelques heures pour un RDV chez le médecin, parce que tu es au bout de ta vie, ou le gynéco… Ne pense même pas à demander à ton employeur !! Non, malgré le fait qu’une fois j’ai dépassé le 150 heures supplémentaires, il était hors de question que je prenne 1 ou 2 heures pour vaquer à mes rendez-vous… On marche sur la tête
  • Sans parler du fait que je suis un pion que l’on place là où ça arrange… En gros je n’arrive pas a avoir un poste fixe. Vue que je suis ultra polyvalente bah voilà…

J’en passe, parce que je pourrais écrire un roman… Quand je n’avais pas de vie de “famille” on va dire que j’arrivais à m’accommoder de ces petites choses, mais là avec ma Crevette ce n’est tout simplement plus possible… D’un point de vu organisationnel, il me faut un cadre. Demain, je vais avoir une nounou, même si elle semble souple, il lui faut des jours précis de travail. Enfin il me semble.

Avant que l’on mette bébé en route, j’ai eu droit à “A mais Lu, si vous avez un enfant, ça se passera très mal si vous prenez des jours quand il sera malade“. J’étais jeune, et innocente j’ai acquiescé, sauf qu’aujourd’hui je vois la chose différemment… Je précise que dans ma convention collective j’ai droit aux jours enfants malade.

En fait, cette prolongation de parenthèse à pour simple but de me trouver un autre boulot. Comme je l’ai dit au tout début de ce pavé, j’aurai du le faire bien plus tôt. Ma maternité a été un réel déclencheur.

Je ne compte plus les fois où j’ai envoyé un message à Monsieur Lu en lui disant “J’en ai marre je pète un câble, je démissionne !” Bon, sauf que je ne l’ai jamais fait.

Aujourd’hui, je pars pour un autre combat. Je repars en recherche de boulot. Tout en gardant un œil sur la prunelle de mes yeux. J’ai jusqu’à début septembre pour réussir à me sortir de cette situation là.

Rendez-vous sur Hellocoton !
5 commentaires
0

Vous aimerez peut être

5 commentaires

lamarmotteasiatique 7 mars 2016 at 7 h 37 min

Coucou
Je dirai que si niveau financier ton cher et tendre peut assurer, il faut en profiter du congé parental. J’ai une amie qui est actuellement en congé parental et elle ne demande qu’une chose: travailler car elle se sent un peu esclave de ses enfants. Mais je pense que c’est une expérience qui peut être enrichissante et si on a la possibilité de le faire.

Répondre
laurco110 7 mars 2016 at 14 h 59 min

Profites de trouver un job avec un employeur humain c’est important pour les longues années de boulot et oui les nounous mêmes flexibles il y a des limites
Bonne chance

Répondre
Lu 15 mars 2016 at 9 h 10 min

Merci

Répondre
Miettes de vie 8 mars 2016 at 15 h 54 min

C’est surement pas une décision des plus facile mais si en attendant ton conjoint peut subvenir aux besoins de la famille, je dis fonce ! Si tu n’aimes pas ton boulot et ton patron ca ne sers a rien de se forcer car au final ca se ressentira sur ta vie de famille

Ici j’ai fait le meme choix, sauf que je ne sais pas quand je reprendrai la direction du travail (je suis ass mat). je m’étais dis un an après sa naissance mais on verra. Pour le moment, je profite de ces instants et je n’ai pas envie de garder les enfants des autres mdr

En parralèle j’essaye de voir si je peux me lancer en freelance dans ce que je veux faire depuis quelques années mais bon je suis du genre a trop réfléchir et avoir peur de me lancer donc on verra bien ce qu’il adviendra.

En tout cas, je te souhaite de trouver un boulot dans un milieu pro qui te conviendra mieux et avec un patron plus sympa <3

Répondre
Lu 15 mars 2016 at 9 h 09 min

Merci beaucoup pour ce gentil petit mot 🙂
Tu veux faire freelance dans quoi ?

Répondre

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.