Accueil MaternitéPuériculture PhysioCarrier – JPMBB

PhysioCarrier – JPMBB

écrit par Lu 25 mars 2016

Tout au long de ma grossesse, j’étais plutôt réticente à l’idée d’investir dans un porte-bébé. J’étais tellement convaincue que je ne voulais pas le « porter » que j’ai même dis un grand NON catégorique à la sage-femme qui m’a fait les cours de prépa, quand elle m’a proposé un atelier portage.

Et puis, tu vois… Vu que je suis très intelligente :D, j’ai changé d’avis. Instagram m’a beaucoup aimé à dire vrai. Je me suis dis « Ah bien oui, tiens, ça sera quand même plus sympa un porte bébé, quand on fait les courses, plutôt que le cosy, le caddie… » Si je pouvais éviter de déménager la maison avec Crevette c’était mieux. Et pour la petite histoire, je ne l’ai encore jamais mis pour ce type de sortie ^^

J’en ai passé du temps sur internet à faire mes recherches.  Je ne voulais pas d’écharpes. Non, les écharpes me font peur. J’ai peur des nœuds, de la complexité de la chose. Mais surtout je voulais un système qui puisse me – nous – permettre de porter bébé sur le dos (lors de randonnées) quand il sera plus grand. En gros, je veux un système qui puisse porter une Crevette pendant assez de temps, sans douleurs. Et a priori les pré-formés sont les mieux lotis pour mes désirs.

J’ai hésité longuement entre le Performance d’Ergobaby et le PhysioCarrier de Je Porte mon Bébé, plus connu sous le nom de JPMBB. J’ai donc choisi JPMBB parce que le réducteur d’Ergobaby ne me plaisait pas. J’ai lu quelques articles où les mamans avaient du mal à positionner bébé. Chez JPMBB le booster (rehausseur pour nourrisson) peut être utiliser quand bébé sera plus grand et qu’il sera porté sur le dos afin de le rehausser pour qu’il puisse voir la route.

Tu sais que je suis une parfaite blonde ? Non ?! Si, lis et tu comprendras…

J’ai commandé mon PhysioCarrier et le pack booster 2 jours (en tout et pour tout) avant les soldes…. Oui, je t’avais prévenu. Non, mais le truc c’est que j’étais à des années lumières de penser que les soldes arrivaient… Bref, passons cette intermède douloureuse.

J’ai lu qu’il était difficile de faire tous les réglages, mais en fait j’ai trouvé ça d’une simplicité… Si bien que je me suis demandée si j’avais tout fais comme il faut… Je pense que oui, puisque mon Bouchon s’endort à chaque fois contre moi.

jpmbb - physiocarrier

J’ai quand même toujours du mal à l’installer. Disons que je ne trouve pas cela très pratique. Il faut lui « écarter » le bassin pour que ses jambes soient de part et d’autre de mon ventre pour que je puisse glisser le booster sous ses fesses. Là pour moi c’est la croix et la bannière… Sans doute la faute à l’épaisseur du booster ? Je m’y reprends plusieurs fois, afin que ses fesses reposent bien au fond du coussin et que son dos soit bien rond. Et ses petites jambes… Elles m’embêtent car je ne sais pas si elles sont bien placées tant a un écartement minime.

jpmbb - physiocarrier

Oui, oui, je sais… C’est malin d’avoir mis mes bras autour du porte bébé, hein… J’aime bien le porter comme ça. Ainsi j’ai vraiment l’impression qu’il est bien.

jpmbb - physiocarrier

J’ai souvent l’impression, que j’ai quand même un problème avec les bretelles. Malgré le réglage facile, j’ai l’impression d’être déséquilibré (non, pas moi, hein ? Quoique). Quand je regarde Crevette contre moi, il y a un côté où il aura plus d’espace pour poser sa tête que l’autre… Bref, il faut que je revérifie tout ça.

jpmbb - physiocarrier

J’adore ma version hiver. Je n’habille pas mon petit bout avec un manteau ou une combi-pilote. (Non, je mens, il m’est arrivé de lui mettre un manteau). Déjà la combi que j’ai est trop grande alors le glisser dans le PhysioCarrier avec son habit de cosmonaute est juste impensable… Il est contre moi, donc bénéficie de ma chaleur, mais en plus je lui mets une petite couverture contre le dos. Couverture que je tiens avec mes mains, ou que je coince au niveau de ses jambes. Je le couvre également avec mon manteau. Et ce que j’aime par dessus tout, c’est qu’avec mon col, je le protège du vent, de l’air froid qui vient s’engouffrer entre lui et moi.

J’aime sentir ses petites jambes qui serrent par moment mon corps.

Bref, assez parlé de moi.

Ce que j’aime avec le Physiocarrier
  • Il est simple d’utilisation, ou plutôt des réglages
  • La petite pochette ventilée qui se relève pour permettre à bébé d’avoir moins chaud en été, par exemple
  • Le réglage du tablier. Il s’adapte à la morphologie de bébé. Avec le pack booster, ça permet aussi que le cale tête cale, vraiment, la tête de Crevette. Ça aide aussi à lui garder le dos rond.
  • Je ne sens pas du tout le poids de mon bouchon, tout est parfaitement bien équilibré, les bretelles sont suffisamment rembourrées pour avoir un portage agréable
  • J’adore la position bisou qu’offre ce porte-bébé.
Ce que j’aime moins
  • Positionner ma Crevette dans le Physiocarrier. J’ai toujours l’impression que je vais lui démonter une jambe
  • Le pack Booster, enfin le rehausseur que je trouver vraiment large, et gros

Je ne saurais dire que du positif sur ce porte-bébé préformé. J’adore, et j’adhère complètement. Je ne regrette en aucun cas cet achat. A vrai dire, je me sers principalement du porte-bébé que de la poussette. J’aime profiter du poids plume de mon fils pour le porter, je veux avoir le plus de contact avec lui tant que je peux.

Il y a 2 versions pour le PhysioCarrier. Une version simili cuir qui coûte 135 € et une version tissu qui est à 125 €. Le pack booster, lui est à 12 €.

Rendez-vous sur Hellocoton !
2 commentaires
0

Vous aimerez peut être

2 commentaires

Porte-bébé Infantino - Flip Advanced 4 en 1 | Le Cocon de Lu 7 juin 2016 at 21 h 54 min

[…] tu me suis depuis un petit moment, tu sais que j’ai pris mon temps afin de choisir le porte-bébé idéal pour ma Crevette. Il en existe des tas ! Des écharpes, des Mei-Tai, des Préformés, voilà pour […]

Répondre
Un joli sling avec Colimaçon et Cie | Le Cocon de Lu 27 septembre 2016 at 8 h 05 min

[…] toi, au tout début de mon histoire de portage, j’ai choisi un préformé, et puis j’ai aussi eu un style « kangourou« . Forte de ces […]

Répondre

Laisser un commentaire