Accueil MaternitéBébé Oui, mais moi je veux une fille

Oui, mais moi je veux une fille

écrit par Lu 21 octobre 2016

Si tu me suis sur le blog, sur Instagram, sur les réseaux sociaux… enfin partout quoi, tu dois savoir que depuis 10 mois je suis l’heureuse maman d’un très joli garçon. Si tu ne le savais pas, je te l’apprend, et bienvenue à toi sur le blog.

Dès le début de ma grossesse, je savais que j’attendais une fille. C’était une petite princesse sans aucun doute. Lors de la première écho, on ne nous a pas dit le sexe. Il a fallut attendre mes 22 SA soit environ 5 mois et demi de grossesse.

Je m’imaginais déjà acheter par milliers de jolies tenues, de chouettes robes. M’éclater avec ces habits à profusion pour les petites princesses. Toute façon, inutile de faire une écho je sais que c’est une fille.

JE VEUX UNE FILLE!

Et là, bam, le couperet. L’échographiste « Là, nous avez les 2 testicules, et là  la quéquette »

Quoi ? Non ce n’est pas possible. Il y a une erreur. Je sais que c’est une fille. Ça ne peut pas être un mec. Mais je ne dis rien, j’accuse le coup. Après tout l’erreur est possible. C’est ballot, on avait le prénom pour la fille. Il est arrivé là comme une évidence. On était d’accord. D’une seule et même voix.

On sort. J’envoie un sms à mes proches. J’essaie de camoufler ma déception « c’est un couillu » oui j’avoue c’est très poétique (le reste du message je ne m’en souviens plus).

Je me suis dis que peut-être lors de la prochaine écho on m’annoncerait une erreur. J’ai cherché sur internet l’éventuelle erreur d’interprétation du garçon/fille. Mais à chaque page que j’ouvrais je voyais que l’inverse était possible et non pas la situation que je « vivais ».

Voici, mon état d’âme du moment

Il m’a fallu un certain moment pour accuser le coup. Je trouvais, et aujourd’hui encore, qu’un petit garçon est plus difficile à habiller (il y a moins de choix), et d’autres raisons. Mais après coup, je me dis qu’un petit mec c’est le top.

  • C’est le fils à sa maman 😁
  • Je ne suis pas douée en coiffure donc là le problème est réglé
  • Pas de futures dépenses en maquillage, épilations, etc (ça c’est sur le ton de l’humour, hein)

Aujourd’hui, je peux te dire que je suis fière d’avoir un petit garçon. Il me remplit de bonheur. Je regrette énormément ma réaction lors de l’écho et après.

Rendez-vous sur Hellocoton !
2 commentaires
0

Vous aimerez peut être

2 commentaires

Charlotte 21 octobre 2016 at 9 h 26 min

Pour remédier à ça allez hop au boulot pour la fille, j’ai les deux et j’avoue c’est l’éclat une fille pour les habits

Répondre
Emma June 21 octobre 2016 at 10 h 02 min

J’étais comme toi, cela me paraissait inimaginable d’avoir un garçon (mais plus pour le côté caractère et éducation que fringues ou coiffure..) Bref, à l’écho, une déception momentanée, presque un deuil (imaginaire) à faire. Depuis, je suis juste super contente d’avoir un petit gars qui me comble de bonheur et dont je suis très proche .
Je ne culpabilise pas car au final, voilà, on saute dans l’inconnu quand on devient parent, on a certains espoirs et c’est humain. Après, on donne tout l’amour qu’on a et ca reste juste un souvenir comme ça.
j’avais fait un post sur ce thème:http://readmymind.eklablog.com/quand-la-cigogne-deconne-ou-attendre-x-et-recevoir-y-ou-l-inverse-a47717903

Répondre

Laisser un commentaire