Accueil MaternitéBébé On a testé les urgences pédiatriques 

On a testé les urgences pédiatriques 

écrit par Lu 23 février 2017

Il y a une semaine, contre toute attente (bah oui ce genre de situation ne se prévoit pas en avance) nous avons testé les urgences pédiatriques de l’Hopital des Enfants de Bordeaux. 

Revenons en aux faits

15 jours auparavant Crevette vomissait mais de façon totalement aléatoire. Pas spécialement tous les jours. Pas à tous les repas. Des fois. D’abord de l’eau (que j’ai associée à des glaires puisqu’il avait une belle rhino) puis au fil du temps, il vomissait le soir les yaourts de la journée. On l’a traité pour une rhino mal soignée. On a eu une semaine de répit. Plus de vomissements. Un appétit retrouvé.

Et puis… le dimanche, le retour des vomissements. Un bébé ultra fatigué. Qui ne jouait plus tellement il voulait son lit. Un bébé qui vomit à chaque lever de sieste. De l’eau. Vraiment de l’eau. J’ai touché c’était liquide. 1 fois. 2 fois. 3 fois. Pas de tempé. C’en est trop. On part à l’hôpital le plus proche, on file aux urgences. Bilan : RHINO MAL SOIGNÉE

On rentre après midi. Il ne réclame pas à manger mais quand on lui présent il mange avec envie. Puis… vomit. Le truc c’est que tu vois que ça lui pèse parce qu’il aide à ce que ça remonte. Comme toi quand tu es bien malade. Tu vois ? Il avait des hauts de cœur jusqu’à ce que ça sorte.

On prend rendez-vous chez un médecin pour le lundi matin à 8:15. Bilan : RHINO MAL SOIGNÉE. 

Le mardi, on le laisse chez la nounou, il vomit tout. Tous ses repas. Il ne garde rien.

J’ai oublié de dire qu’il boit énormément…

Elle est inquiète, en fait par à mon compagnon, et lui avoue qu’elle le trouve amaigri.

Les urgences pédiatriques

Monsieur Lu m’en informe, et on décide de monter sur Bordeaux pour une BONNE prise en charge. Je dois avouer que l’idée d’une hospitalisation m’effraie mais si tel est le cas je n’aurais pas le choix. Mon boulot est au courant de la situation donc… ça va.
On est rapidement pris en charge. On arrive à 19:30. On explique pourquoi on est ici. On fait l’enregistrement administratif, et genre 20/30 minutes plus tard on est pris en charge par le médecin.

On réexplique. Elle pèse ma Crevette. Il est passé de 8,300 kg (poids du lundi) à 7,800 kg (le mardi soir). Il a perdu 6% de son poids en une journée. C’est le seul point qui l’alerte puisque cliniquement il n’y a pas grand chose à diagnostiquer. Elle lui prépare un bib de 220 ml de solution de réhydratation orale (SRO) qu’il devra boire : 15 ml toutes les 15 minutes. Pas plus. On teste s’il ne vomi pas on est libre.

Vas-y toi interrompre un bébé qui a faim et qui ne demande qu’à manger… Forcément, il pleure à chaque fois que l’on lui retire le bib… En gros, ça a duré 2heures. Au bout de 2 heures toujours pas de vomi. Le médecin est plutôt content. Il est décidé que nous rentrerons. On s’en sort avec une ordo pour continuer le SRO pendant 2 jours et fractionner les repas.

Mon petit curieux ne s’est a aucun moment assoupi. Il est tellement curieux qu’il regardait tout ce qu’il se passait. On repart à 23:30.

Le fractionnement des repas, on en parle ??

Un bébé qui a faim. Qui dévorerait tout mais qui doit se contenter de quelques cuillères et de pauses histoire d’être sur qu’il garde ce peu de nourriture dans son petit estomac. C’est frustration garantie en prime de belles crises…

Au final, il re dévore comme à son habitude. Il garde tout.

En conclusion, on ne sait pas trop ce qu’il a eu. Une déshydratation pour sur. Mais ce que je sais aussi c’est que ce jeune homme est en train de mettre les 4 incisives supérieures… je pense que ça doit énormément le perturber

Rendez-vous sur Hellocoton !

Vous aimerez peut être

1 commentaire

Entrelescailloux 23 février 2017 at 9 h 25 min

C’est stressant les bébés malades. Bon rétablissement à ton fils

Répondre

Laisser un commentaire