Accueil MaternitéGrossesse Le dernier jour du reste de ma vie

Le dernier jour du reste de ma vie

écrit par Lu 12 décembre 2016

Samedi 12 décembre 2015, je vivais, alors, sans le savoir, la fin de ma grossesse. Pourtant le terme est fixé au 26 décembre 2015. 

Ce jour là, une nouvelle sensation va s’ajouter 

  • aux multiples contractions que je ressens depuis Juillet. Non pas de simples et petites contractions de Braxton, mais des contractions douloureux, longues, qui se répètent du matin au soir soit plus de 20 fois par jours. Il n’y a pas un instant où mon ventre n’est pas dur. 
  • Ce poids, cette pesanteur que je ressens au niveau de mon col. Ça, c’est apparu en septembre. J’ai l’impression que je suis en train de me perdre quelque chose. Je ne veux plus rester debout quand cette impression se fait sentir. C’est affreux. 

Cette nouvelle sensation ne me rend pas à l’aise. J’ai un vrai poids permanent, dans ma sphère gynécologique. Je ne sais pas comment la décrire cette impression, mais quelque chose se trame. Je le sens. Je me tiens le dessous de ventre pour essayer de soulager quelque chose mais bien évidemment cela ne fonctionne bien évidemment pas. Je me souviens, que ma maman et moi, sommes allées au marché mais la voiture, la déformation de la route, tous ces trous, c’était vraiment insupportable. J’essayais de ne pas m’assoir complètement sur le siège. Je me tenais en appui sur mes poignets pour relever mes fesses et ainsi amortir tous ces cassis. 

À noter que 10 jours auparavant, ma dernière visite gynéco, mon col était à 1. Cela dit j’aurai pu rester comme ça encore quelques semaines. 

Je me souviens que mon ventre est descendu, d’ailleurs ma grand-mère m’en fait la remarque. 

Rien de plus, rien de moins. J’avais mon réflex, j’ai fait quelques clichés de la vigne qui rougit et se dégarnie. Je n’ai pas fait de ménage, je n’ai pas eu d’autre « symptôme » de pré-accouchement 

La suite, tu la connais… ou si ce n’est pas le cas je t’invite à la découvrir

Je ne le savais pas, mais ce 12 décembre 2015, était le dernier jour que je passais en tant que célibataire, dans le sens où je faisais ce que je veux, quand je veux. Demain les choses seront différentes, un bébé à s’occuper, vivre à 3, apprendre à se ré-aimer. 

Rendez-vous sur Hellocoton !
3 commentaires
0

Vous aimerez peut être

3 commentaires

Les Carnets De Fanny 12 décembre 2016 at 8 h 50 min

C’est ça aussi les joies du dernier mois, se dire tous les matins que c’est peut être la dernière fois qu’on se lève pour deux… Je n’en reviens pas que Paul aie déjà un an, ça passe tellement vite .
Des bisous !

Répondre
Charlotte 12 décembre 2016 at 10 h 14 min

Déjà un an le petit bout, ça passe vite.

Répondre
Soulde 25 janvier 2017 at 15 h 41 min

Un très jolie témoignage, bravo pour votre article!

Répondre

Laisser un commentaire