Accueil Vis ma Vie Et culpabiliser encore…

Et culpabiliser encore…

écrit par Lu 22 janvier 2018

Jeudi, mon fils et moi avons eu la grippe. Nous avons passés la journée en amoureux, à faire des câlins mais aussi à dormir ensemble. (Pas l’choix quand tu es grippé)

J’ai clairement adoré ces instants, mais c’est déjà un petit garçon accro à moi alors cela n’arrange rien à l’histoire. Il ne veut pas de son père, il ne veut que sa maman… et son Mimi Su (son doudou et sa sucette).

Alors, on explique, on remet Mimi Su au lit et Paul avec nous, mais nous sommes face à un petit garçon qui ne peu plus vivre sans sa sucette. Clairement s’il ne l’a pas, il ne fait plus rien. Ce qui m’exaspère au plus haut point parce qu’il y a quelques temps il ne la prenait que pour la sieste et la nuit. Alors, vu que je ne suis pas patiente, je crie et je m’énerve. Et puis il pleure.

Et culpabiliser encore…

Pour la faire simple, hier il n’a rien voulu manger. Du petit déjeuner au dîner, ce fut un bras de fer. Des cris, des pleurs, une obstination a toute épreuve. Si bien que Monsieur Lu, énervé du cinéma de ma Crevette, le mi au lit avec quasi rien dans le ventre. 19:45. Trop tôt.

J’ai eu mal au cour. J’ai toujours mal au cœur.

À 21:00 bien sagement, le pauvre Titi, ne dormait toujours pas mais ne disait rien. J’ai énormément culpabiliser. Je ne sais même pas quand il s’est endormi. Ça me fait mal.

Aujourd’hui, je le dépose chez sa nounou. Je le trouve chaud. Elle lui prend au Flash Contact 38,7. Je repars à la maison chercher ce qu’il faut (Doliprane, homéo et thermo rectal). Je dépose tout ceci en espérant que ce ne soit que passager. Sur la route je reçois la nouvelle prise en rectal 37,7.

Voici donc pourquoi mon lapin ne voulait rien manger hier soir ? Je m’en veux énormément d’avoir été dure. D’avoir haussé la voix. D’avoir insisté. Je sais qu’il y a toujours une explication à son comportement. J’aurai du me poser les bonnes questions. Mais concrètement je ne pouvais pas me résigner à le laisser partir au lit le ventre vide quand même.

Bref, je sens que toute ma vie de maman sera faite de culpabilité😞

Rendez-vous sur Hellocoton !

Vous aimerez peut être

1 commentaire

Entrelescailloux 25 janvier 2018 at 9 h 15 min

la maternité est faite de culpabilité continuelle

Répondre

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. Apprenez comment vos données de commentaires sont traitées.