Accueil MaternitéBébé 365 jours de toi

365 jours de toi

écrit par Lu 13 décembre 2016

Ça y est nous y sommes mon P’tit Chat. 

Tu as un an aujourd’hui. Cette date je la redoutais. Je ne voulais pas qu’elle arrive. Ou du moins pas aussi vite. Je ne suis pas prête. C’est vrai, quand même. Tu es né hier. 

Le temps passe vite tu sais. 

Il y a un an, tu étais qu’un tout petit bébé. Dans tous les sens du terme. Tu ne faisais que dormir. Aujourd’hui tu galopes partout, tu gazouilles, et puis tu cries aussi. Je n’aurais jamais cru que le temps défilerait aussi vite. Dans un sens, c’est bon signe, non ? 

365 jours ce n’est rien, mais pour toi aujourd’hui c’est tellement beaucoup. Tu as été de progrès en progrès, de découvertes en découvertes. Tu es né les yeux ouverts, petit curieux, tu continues de tout observer avec tes jolis yeux gris. 

C’est vrai que tous les jours n’ont pas étés simples. Disons que, ton père et moi, on s’est posé énormément de questions, mais ce n’est que le début… Dès fois nous   avons eu des réponses, dès fois non. On tâtonne, on apprend. C’est ça que d’être parents. Tu vois, nous aussi nous sommes en plein apprentissage. 

Tu sais, je suis celle qui n’a « jamais » voulu d’enfants. Quand on me posait la question, j’étais catégorique « jamais Ô grand jamais ». Mais dis donc, qu’est-ce que j’aurais loupé. Tu es tellement simple et facile à vivre que c’est agréable de t’avoir avec nous. 

Tu, depuis quelques semaines, deviens de plus en plus câlin. C’est un bonheur et j’adore ça. Tu es un petit garçon, rieur, souriant, qui respire la joie de vivre. C’est presque trop simple de vivre avec toi. 

Alors bien sûr, tu as tes petits moments de « chiantitude » mais ils ne durent jamais bien longtemps. Et puis c’est ça aussi le bonheur : passer par des moments moins évidents pour apprécier au mieux les instants magiques. 

Dès fois moi aussi, je hausse la voix, parce que je ne te comprends. Parce que tu pleures car tu as faim et que je ne vais pas assez vite ou que tu n’as pas assez mangé au repas précédent. Dès fois je te crie dessus parce que tu cries, et que tu n’as pas de raison de crier. Oui Tu découvres tes cordes vocales, mais je n’aime pas ça. Ce n’est pas parce que je suis comme ça avec toi dans ces moments là que je ne t’aime pas, tu sais ?

Tu es beau comme un cœur. C’est vrai, hein. Je ne te dis pas ça parce que je suis ta maman. Non je te le dis parce que c’est vrai, tu pourrais être le bébé Cadum tellement tes traits sont parfaits. Les gens aussi nous disent que tu es beau. Alors, tu pourrais penser qu’ils sont simplement polis, mais je pense qu’ils sont réellement sincères. 

Tu vois mon Cœur, tu viens de parcourir un micro bout de ta vie, mais ce minuscule chemin est probablement le plus important de ton existence, mais ça jamais tu ne t’en souviendras, parce que tu es trop petit, et que tu concentres ta mémoire à bien d’autres acquisitions 😊

Il est très probable que jamais tu ne liras ces quelques lignes, mais sache mon Lapin, qu’aujourd’hui tu me combles de bonheur et que je t’aime d’un amour innommable. 

Bon Anniversaire Bouchon

Rendez-vous sur Hellocoton !

Vous aimerez peut être

Laisser un commentaire